Do you speak English ?!

17440116_10211339159290277_608384235_n

J’aime l’Anglais,

Mais c’est l’anglais qui ne m’aime pas.

#sadstory

Petite annecdocte : Examen du  bac  2006, Epreuve orale d’Anglais :

A la question « do you speak english »  » j’ai repondu « yes, i speak wall street english »

Oui vous avez bien reconnu, j’ai tout simplement repris le slogan de la campagne de publicité du groupe « wall sreet institute ».

Je vous laisse imaginer la tête de l’examinateur. Mais au moins ça l’a fait sourire, ça un peu detendu l’atmosphere.

Comment expliquer qu’après plus de 10 ans d’anglais à l’école, je ne sois pas fichue de le parler correctement, il faut être vraiment têtue.

En revanche, nous, les nons bilingues, quand il s’agit d’écrire des phrases en Anglais sur les réseaux sociaux on est là!

Le problème c’est donc bien evidemment l’oral. Quand il est question de parler Anglais, c’est comme si on subissait une régression mentale. Stress et sueur froide sont au rendez-vous.

Que celui qui n’a jamais vécu de moments de solitude comme ceux-ci lève le doigt  :

  • Rire à une blague, parfois même plus fort que tout le monde,  alors qu’on a pas compris un mot de ce  qu’on nous a dit
  • Parler anglais comme un bébé qui apprend à parler et saouler tout le monde ==> Vive l’ambiance !
  • Construire sa phrase dans sa tête, le temps de la sortir tout le monde est déjà passé à autre chose ==> Quelle frustration !
  • Et puis quand on arrive enfin a avoir des conversations, a former des phrases correctes mais notre accent tellement frenchy qu’on ne nous comprend toujours pas…

Après avoir vécu tout ça, parfois plusieurs fois dans la même conversation  je me suis dis qu’il etait grand temps de passer à l’action pour améliorer my Fu**** english.

A vrai dire  tout est une question de déclic, une sorte de déblocage psychologique qui nous rend plus confiant et qui fait qu’on ose parler Anglais.

Car en général on a souvent peur d’être jugé ou de paraitre ridicule aux yeux des autres.

Il faut donc reussir à aller au delà de cette peur et ne pas hésiter à prendre la parole dès qu’on en a l’occasion.

1. Parler parler parler et encore parler

S’inscrire à  tous les évènements de conversation en Anglais qui existent. Parce qu’il y a pas de recette miracle, plus on est exposé à une situation qui nous oblige à parler Anglais plus on prend confiance. Les Meetup sont très bien pour cela.

2. Series et films en Anglais

Un autre moyen efficace aussi pour ameliorer son Anglais  surtout pour l’écoute et la prononciation des mots.

D’abord sous-titré Anglais puis sans sous titres quand on se sent plus à l’aise.

Ou alors on peut choisir un sujet qui nous intéresse et ecouter des podcasts ou vidéos youtube en Anglais.

(Merci Netflix et Ted)

3. L’immersion

Ce qui est bien avec l’immersion dans un pays étranger, c’est qu’on a pas le choix , on est oligé de se forcer un peu pour communiquer avec les autres. Sinon on reste cloitrer chez soi, tout seul et sans amis.

Cela peut constituer une bonne raison pour aventure à l’etranger, cf l’article sur l’expatriation.

Si on a peur de tout claquer du jour en lendemain et partir en sac à dos il reste toujours les stages de langue ou meme des sejours à repetion à l’etranger si son portefeuille et son l’agenda le permet.

Pour ma part, j’ai choisi Malte pour non seulement continuer à pratiquer mon Anglais mais aussi et surtout pour profiter du soleil.

D’ailleurs en parlant de beau temps, le printemps pointe le bout de son nez. Résultat j’ai sorti la robe à fleur  🙂

 

Mon look special printemps 

la petite roble a fleur, inspiration Vintage de chez Fly the Fly Vintage

AnglaisAnglaisAnglais

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *