Le Shopping : mon addiction, ma therapie.

Nous, accros du shopping,

le Shopping est pour nous, ce que la tour Eiffel est à Paris : une évidence.

Un remède  efficace à tous nos maux.

La réponse  à toutes nos questions :

  • Pour se détendre  ==> shopping
  • Pour fêter  un événement  ou une bonne nouvelle ==> shopping
  • Quel est le moyen rapide et efficace pour se changer les idées ? ==> shopping
  • Comment retrouver la pêche quand on est fatigué ? ==> shooping (en ligne, quand on est vraiment KO)

Vraiment, ça fonctionne avec tout. Essayez.

En revanche, les effets secondaires de ce remède sont terribles. On  peut vite se retrouver pris au piège et en devenir accro. Vous êtes prévenus.

 

1. La théorie de la boucle

J’ai besoin de me changer les idées  ==> donc je fais du shopping ==>puis je constate que j’ai dépensé les trois quarts  de mon salaire en fringues ==> du coup,  retour du bad trip ==> puis, j’ai Re besoin de me changer les idées ==> Retour au shopping…!

P***** de cercle vicieux.

C’est à ce moment là que je me demande comment j’en suis arrivée là.

 

2. Le diagnostic

img_5622-2

Installée confortablement dans le fauteuil des cabines d’essayages comme chez le psy, en attendant que ma copine fashionista essaie des vêtements, je me demande à quel moment ça dérapé.

« ça doit être forcément lié à mon enfance, à ce qu’il parait la plupart des réponses viennent de là. J’ai surement dû développer une sorte de traumatisme du textile… ».

Au même moment la vendeuse s’avance vers moi pour me demander si j’ai besoin de quelque chose, telle une psy, une vraie professionnelle, elle ne donne pas tout de suite son verdict. Elle me laisse venir et oriente ses questions.

Une fois mes envies et mon mal être exprimés elle établit son diagnostic, « vous aimez la mode… » , je ne peux m’empêcher de murmurer « sans blague ?!, tu parles d’une  nouvelle ! crois-tu vraiment  je ne le sais pas ?! »

Je me rassure en me disant que je ne dois pas être la seule à avoir ce problème. Nous sommes nombreuses. D’ailleurs j’en ai croisé une autre pendant que je parlais à la psy…pardon à la vendeuse.

Nos regards se sont croisés et j’ai pu lire dans ses yeux le désespoir et l’épuisement.

Elle me regardait l’air de me dire : « toi aussi tu l’as vu la petite robe noire à 39,90€ ? j’en peux plus, je suis à bout »…

Petit test : Es-tu une accro du shopping  ? :

(un petit test qui te permettra de savoir si tu es aussi une accro du shopping)

  1. Si pour toi shopping rime avec lundi, mardi, mercredi…en fait il y a pas de jour pour ça, tous les jours sont bons pour « shopper ».
  2. Si tu n’as plus besoin d’essayer des vêtements car tu connais déjà ta taille, et ça peu importe le magasin.
  3. Si le vigile du magasin te claque la bise quand il te voit.
  4. Si tu te repères à Paris en fonction des centres commerciaux (4 temps = la défense, les halles ….).
  5. Si ton porte-monnaie est remplie de carte de fidélité de boutiques différentes.
  6. Si ton relevé bancaire ressemble à une liste de sponsors pour vêtements.

Si tu as plus de 3 réponses positives, je suis désolée de te l’annoncer :

tu es accro !

Mais pas de panique, ça se soigne.

3. Le remède

Comme toutes addictions, il suffit de la remplacer par une autre.

Ma proposition : le sport.

A chaque pulsion de shopping = 30 min de courses à pieds ou 50 pompes, tu verras, l’envie de shopper te passera vite.

Ps. même avec ça j’ai réussi à me ruiner en achetant des fringues spéciales runneuse. Courir c’est bien, mais avec classe c’est mieux ! (Unexpected vous réserve un article là dessus)

Ensuite, ne pas se laisser tenter pendant une longue période afin de retrouver un rapport au shopping sain et normal.

Pour cela il est important de :

  • prévenir son entourage de sa cure de désintoxication
  • Changer d’itinéraire si vous passez près de boutiques ou déménager s’il le faut.

Pour les plus téméraires, si toutes ces méthodes ne fonctionnent pas, il ne vous reste plus qu’a employer la méthode drastique en demandant l’aide de votre banquier : interdiction de l’utilisation de la carte bancaire. point. Good luck !

Quant à moi, j’arrive à la fin de ma cure de désintoxication.

Maintenant je n’achète uniquement que sur coup de cœur.

D’ailleurs en parlant de coup de cœur, j’ai quelque chose à vous montrer.

4. Mes derniers achats

Craquage N°1

La petite jupe noire de chez Tally Weijl

J’ai adoré le côté bouffant et transparent de cette jupe.

Shopping : jupe bouffante

Craquage N°2

Grande fan de vêtements vintage, j’ai flashé sur cette blouse évasée, à carreaux, trouvée dans une boutique vintage. (Un article spécial look vintage/retro est en cours de préparation)

Sur cette photo je la porte avec un short similicuir de chez Zara

  15423504_10210383310114645_1747296299_n-png shooping : chemise vintage

« Bonjour, je m’appelle Maggy, et j’étais une accro du shopping »

A très bientôt pour une nouvelle fashion story !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *