Paris je t’aime … quand même !

Quand on est Parisienne et qu’on vit à l’étranger, revenir à Paris c’est un peu comme revoir un ex : c’est à dire beaucoup d’excitation, un peu d’appréhension mais une fois qu’on y est, on se souvient pourquoi on est parti. 🙂 Bref. Paris on l’aime tant pourtant on la quitte…pour mieux la retrouver ? qui sait..;)

Paris est magique

On le sait, c’est un fait, cette ville a quelque chose de magique (sauf son club, le PSG, on en parle …ou .. ? non on se tait c’est mieux).

Mais comme le disent si bien les Parisiens : Paris c’est bien mais sans les Parisiens.

En effet, les parisiens eux même se plaignent des Parisiens …comme si ils contribuait à entretenir ce stéréotype du « je suis mieux que les autres »…

Les étrangers aussi se plaignent des Parisiens, vous savez cette réputation de snobs qui nous précède à l’étranger…tout ça n’a finalement plus aucun sens 🙂

Du coup, je l’ai quitté, en fait pas vraiment, disons qu’on fait un break.

Mais pourquoi je l’aime tant Paris ?

Pour ce sentiment d’être quand même à la maison, Qu’on soit d’origine Africaine, indienne ou asiatique on trouve toujours un peu de nos origines à Paris. C’est justement ce meltingpot, ce mélange de culture et cette mixité qui font de Paris une ville sans frontière.

Pour sa beauté, Paris c’est surtout un musée à ciel ouvert. Paris la ville lumière. L’une des villes la plus photographiée au monde et ce n’est pas un hasard. Quand on voit ses merveilles telles que le château de Versailles, la cathédrale de notre dame, l’opéra Garnier…la dame de fer, la tour Eiffel sans parler de ses musées et de son architecture on comprend vite pourquoi.

Pour son dynamisme et ses opportunités. Il se passe toujours quelques chose à Paris. Cette ville ne sommeille ni ne dort.

Terre propice aux concepts en tout genre ou toutes autres activités insolites. Peu importe ses envies ou sa passion on trouve toujours chaussure à son pied. Entre les clubs de tricot, les bars à céréales ou à chats  il y a de quoi satisfaire tout le monde.

En ce qui concerne les événements festifs et culturels, il suffit de consulter les sites agenda comme « Que faire à Paris » ou encore « sortir à Paris » pour rester au courant de toute l’actualité Parisienne.

Paris c’est aussi le carrefour du business, national et international. Les possibilités de rencontres, d’évolution et d’opportunités professionnelles sont nombreuses. D’ailleurs il suffit de prêter attention au nombre de startup qui se crée tous les jours pour comprendre le potentiel entrepreneurial.

 

Et pourtant je déteste :

Sa froideur. Et je ne parle pas seulement de sa température souvent glaciale!

Malheureusement comme dans la plus part des grandes villes occidentales, on peut ressentir cette atmosphère froide et ce manque  de chaleur humaine. Cette sensation qu’on retrouve quasiment pas en Afrique par exemple où la proximité humaine est très développée. Ce n’est pas pour rien que la ville compte un nombre important de personnes dépressives et solitaires :/

Son prix ! Qui a dit quand on aime on ne compte pas ? surement un Parisien.

Louer un appartement de 9m2 à 900euros comment dire…ça pique un peu.

Quel sacrifice faut il faire pour vivre à Paris ? Quel est l’intérêt de travailler 20h/24h pour voir son argent (gagné à la sueur du métro) s’évaporer à cause du coût de la vie.

De même, c’est quand même légèrement frustrant quand on vit dans l’une des plus belles villes du monde, qui regorge d’endroits mythiques et d’activités sympathiques, de ne pas en profiter parce qu’on a pas les moyens de ses ambitions et de ses désires.

Être à découvert tous les mois, ce n’est pas une vie, c’est de la survie.

 

Bref. On a beau dire ce qu’on veut, Paris restera toujours Paris, avec ses avantages et ses inconvénients, ses galères et sa magie, ses métros qui puent et ses endroits mythiques, ses rencontres les plus improbables et celles qui marquent à vie, sa solitude pourtant sa cohue.

Paris c’est tout et son contraire à la fois, une maladie qui détient son propre remède.

#parisjet’aime

 

 

 

Et maintenant, je vous laisse découvrir ce nouveau look « Big Pant ». Pièce maitresse du look = ce pantalon large.

Je suis tombée raide dingue de ce pantalon large, qui me fait penser au style des années 80. Tendance initialement lancée par Coco Chanel dans les années 20.

Détail du look

Chemisier noir transparent en dentelle, Fly the Fly vintage

Pantalon large, Fly the Fly Vintage

Pochette, Fly the Fly Vintage

Chaussures, New look

Paris je t'aime ! Paris je t'aime ! Paris je t'aime !

 

A TRÈS VITE POUR UNE NOUVELLE FASHION STORY !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *